Les boucles du prince de Galles, futur George IV

George, prince de Galles en 1792, miniature sur ivoire, © National Portrait Gallery, Londres

George, prince de Galles en 1792, miniature sur ivoire, © National Portrait Gallery, Londres

George Auguste Frederick, prince de Galles, futur George IV (1762-1830) est connu pour ses extravagances, sa coquetterie, et sa vie désordonnée par des excès d’alcool et d’amours. Ce « prince obèse, futile, égocentrique, capricieux, dépensier, narcissique et coureur de jupons invétéré » qui « n’hésitait pas se montrer en habit de satin rose avec des perles et un couvre-chef orné d’une multitude de sequins« , selon Wikipedia, est aussi notoire pour sa relation complexe avec le Beau Brummel. Avant même cette rencontre cependant, il est « notoire » – c’est à dire que les biographes de George IV le reprennent à l’envi sans sourcer leur affirmation – que le prince de Galles aurait, dans les années 1780, lancé la mode d’une nouvelle forme de boucles de chaussures inspirée par les boucles d’Artois.

Par exemple, dans l’Histoire de la vie et du règne de George IV, par William Wallace, publiée juste après la mort du prince en 1831 :
« L’exemple dissipé et frivole du comte d’Artois à la cour de France a influencé le prince de Galles. Dans un esprit de rivalité avec le prince de France, il a « lancé« , comme on disait, « une nouvelle boucle de chaussure dans le beau monde » [en français dans le texte]. La mesure réglementaire de cette nouvelle boucle était de « cinq pouces de long sur un pouce de large, couvrant le pied jusqu’à quasiment toucher le sol de chaque côté ». Un schisme survint dans le « beau monde », les plus jeunes adoptant la nouvelle boucle étroite, les plus vieux restant fidèles à la vieille et orthodoxe boucle large. Cette anecdote semblera triviale aux lecteurs sérieux, mais elle peut piquer la curiosité des amateurs de mode. »

Ce qui est sûr, c’est que de telles boucles, longues de 12 cm pour 3 cm de largeur environ, existèrent dans le « beau monde » anglais à la fin du XVIIIe siècle. On les appelle « boucles du prince de Galles » ou « boucles de George IV ».

Boucles anglaises en argent doublé à la mode du prince de Galles, vers 1790. 12 x 4,5 cm. Collection de l'auteur.

Boucles anglaises en argent doublé à la mode du prince de Galles, vers 1790. 12 x 4,5 cm. Collection de l’auteur.

Publicités
Tagué , , , ,

2 réflexions sur “Les boucles du prince de Galles, futur George IV

  1. […] anglaises en argent doublé à la mode du prince de Galles, vers 1780. 12 x 4,5 cm. Collection de […]

  2. […] de cinq ans le cadet du prince français, lança en Angleterre dans les années 1780 une forme de boucle nouvelle, très large et très étroite (5 inches x 1 inch). Mais ces boucles étranges, qui divisèrent les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :